top of page
  • Photo du rédacteurRH Talents

Fat Cat Thursday ou le Jeudi des Grands Patrons



Faits marquants


  1. Le salaire médian des PDG du FTSE 100 est de 3,81 millions de livres (4,84 millions de dollars), soit 109 fois le salaire médian d'un travailleur à temps plein.

  2. Le Trades Union Congress dénonce des niveaux "obscènes" d'inégalité salariale sous le gouvernement conservateur.

  3. Les PDG des principales banques dépasseront ce seuil le 17 janvier.


Le fossé salarial au Royaume-Uni entre les dirigeants des grandes entreprises et les travailleurs moyens continue de s'élargir, soulignant un déséquilibre socio-économique préoccupant. En janvier 2024, les PDG du FTSE 100 auront gagné plus que le salaire annuel moyen d'un travailleur à temps plein avant 13 heures, une heure plus tôt qu'en 2023.


Analyse des inégalités salariales


Le salaire médian des PDG du FTSE 100, sans inclure les pensions, s'élève actuellement à 3,81 millions de livres, soit 109 fois le salaire médian d'un travailleur. Cette disparité, selon le High Pay Centre, représente une augmentation de 9,5 % par rapport aux niveaux de rémunération des PDG en mars 2023, tandis que le salaire médian des travailleurs n'a augmenté que de 6 %.


Des voix s'élèvent pour remettre en question la structure de rémunération actuelle au Royaume-Uni. Des dirigeants d'entreprises et des responsables financiers ont plaidé en 2023 pour une augmentation de la rémunération des PDG britanniques, arguant que les niveaux de rémunération actuels sont trop bas et compromettent la capacité du Royaume-Uni à attirer et retenir des talents de haut niveau, mettant ainsi en péril l'économie.


Contraste international et débat sur la rémunération


La comparaison avec les États-Unis est frappante : en 2022, les PDG du S&P 500 gagnaient en moyenne 16,7 millions de dollars, contre un salaire annuel moyen de 61 900 dollars pour un travailleur à temps plein. Cette disparité internationale alimente un débat sur l'équité et la compétitivité économique.


Inégalités salariales "obscènes"


Le Trades Union Congress a qualifié les chiffres récents d'"obscènes", critiquant le gouvernement conservateur pour avoir permis de telles inégalités. Alors que les travailleurs et les ménages britanniques font face à une crise historique du coût de la vie, les chefs d'entreprise bénéficient de hausses de salaire substantielles.


Appel à l'équité


Les syndicats, comme Unite, exhortent les PDG à répartir plus équitablement les richesses et s'engagent à lutter pour des augmentations de salaire significatives. Cette situation met en lumière le besoin urgent d'adresser les inégalités croissantes et d'assurer une répartition plus équitable des richesses.



2 vues
bottom of page