• RH Talents

Animer des groupes interculturels


Dans un contexte économique marqué depuis plus de 30 ans par le développement des échanges mondiaux, la diversité culturelle au sein d’une entreprise se révèle être un atout pour répondre aux besoins spécifiques de chaque marché ainsi que pour innover et faire évoluer son offre.

Cependant, la mobilisation et la cohésion d’une équipe internationale peut s’avérer complexe.

Afin d’être bénéfique pour tous, la gestion d’une équipe multiculturelle demande de prendre en compte les différences liées aux coutumes, croyances et usages.


Ignorer cette diversité d’approches peut entraîner des situations difficiles et freiner l’indispensable coopération entre équipes basées à différents points de la planète ou composées de talents internationaux en un même lieu.

L’animation de groupes interculturels en entreprise doit avoir pour objectif de faciliter la communication, l’interaction et la compréhension mutuelle entre les collaborateurs afin de tirer le meilleur parti de la richesse issue de la diversité présente en entreprise.

1/ Comment garantir la réussite d’une animation de groupes interculturels ?

Engagées dans une compétition mondiale, les équipes de travail interculturelles doivent faire preuve d’agilité face à la concurrence internationale et concevoir des services et produits innovants dont l’impact est souvent mondial. Si la collaboration entre des individus n’ayant pas la même culture représente une source d’enrichissement pour tous, cela peut également se révéler être un frein en cas d’incompréhensions ou du manque de développement d’empathie pour adapter ses perceptions.

Afin d’améliorer les relations interculturelles et surtout prévenir les éventuels conflits, de plus en plus de cadres et dirigeants optent pour la mise en place d’un coaching de groupe de travail interculturel.

Généralement assurées par un.e coach d’équipes spécialisé.e dans l’animation interculturelle, les sessions de travail servent avant tout à créer les liens nécessaires à la coopération, identifier les potentiels points d’achoppement, de les prévenir et d’optimiser les interactions entre collaborateurs issus d’horizons distincts. Ainsi, il convient de définir en amont un contrat de collaboration qui déterminera les grandes lignes de l’accompagnement.

La première étape consiste à clarifier les objectifs attendus avec le leader des équipes ainsi que la finalité des actions entreprises.

Bien entendu, ces points sont aussi à exposer et à expliquer clairement aux participants afin de susciter davantage d’engagement de leur part.

Par la suite, les managers doivent co-construire avec leur équipe un programme qui convient à toutes les personnes impliquées. Cette étape s’avère tout aussi cruciale puisqu’elle permettra à chacun d’exprimer ses attentes.


Lire l'intégralité de l'article sur le blog de Yumany : Animation de groupes interculturels en entreprise : quelles spécificités ?

2 vues

Posts similaires

Voir tout