top of page
  • Photo du rédacteurRH Talents

Consommation et changement climatique


Consommation et changement climatique

La sensibilisation des consommateurs : une volonté sans actions concrètes ?


L'étude menée par le Boston Consulting Group, en collaboration avec BVA, révèle une sensibilisation croissante des consommateurs aux enjeux climatiques.


En effet, une grande majorité des personnes interrogées (83 % au niveau mondial, 88 % en France) se déclarent sensibles à ces enjeux.


Cependant, il apparaît que seulement la moitié d'entre eux sont prêts à agir concrètement pour une consommation plus responsable.


Cette réticence s'explique non seulement par des considérations financières mais aussi par un sentiment d'impuissance face à l'ampleur du défi climatique.


De plus, les consommateurs estiment que l'impact environnemental est davantage dû aux grandes entreprises et aux actions des gouvernements, plutôt qu'à leurs propres comportements​​.


Le rôle crucial des gouvernements et des entreprises


Selon cette même étude, les consommateurs considèrent que les gouvernements (57 %) et les grandes entreprises (44 %) doivent être les principaux moteurs du changement vers des comportements plus responsables.


Cette opinion se fonde sur l'idée que l'impact environnemental des actions individuelles est relativement faible en comparaison de celui des grandes entreprises, notamment dans le secteur industriel, et des grandes puissances mondiales.


Ainsi, il revient aux entreprises et aux États de fournir les moyens nécessaires pour faciliter une consommation plus responsable chez les individus​​.


Attentes des consommateurs envers les marques : l'éco-conception et l'information


L'étude réalisée par Citeo et l’ObSoCo sur les nouveaux comportements écocitoyens indique que les Français sont de plus en plus désireux d'adopter une consommation responsable, mais se heurtent à des obstacles imposés par les choix des producteurs et des distributeurs.


Près de 71 % des Français attendent des fabricants et des marques qu'ils agissent pour réduire les emballages, soulignant l'importance de l'éco-conception.


De plus, les consommateurs expriment le besoin d'une meilleure information concernant les caractéristiques environnementales des produits, en particulier les emballages.


Cette attente envers les marques souligne leur rôle essentiel dans la transformation des habitudes de consommation vers plus de responsabilité​​.


Une responsabilité partagée dans la lutte contre le réchauffement climatique


Bien que la sensibilisation et la volonté des consommateurs de changer soient présentes, la responsabilité de la lutte contre le réchauffement climatique ne peut reposer uniquement sur leurs épaules.


Les actions des gouvernements et des entreprises apparaissent comme des leviers essentiels pour permettre une transition vers une consommation plus responsable et durable.


Ainsi, la lutte contre le réchauffement climatique requiert une approche collective et coordonnée impliquant tous les acteurs de la société.

2 vues
bottom of page