top of page

Comment et quand Changer de Travail ?

Dernière mise à jour : 16 mai


Changer de travail


Écoutez les signaux, ils ne mentent pas


Les signaux verbaux de l'entourage

L'importance de l'écoute active dans le contexte professionnel ne saurait être sous-estimée. Les commentaires de vos collègues, amis et famille peuvent servir de baromètre précieux pour évaluer votre bien-être au travail.


Des remarques telles que « Ça n’a pas l’air d’aller fort au boulot » ou « Tu n’as pas l’air de t’épanouir dans ton job » ne sont pas à prendre à la légère.


Ces signaux verbaux sont souvent des indicateurs clairs que quelque chose ne va pas et nécessitent une introspection sérieuse.


Les signaux non-verbaux : le langage du corps

Votre corps a sa propre façon de communiquer et il est essentiel de prêter attention à ces signaux non-verbaux. Si vous êtes tendu, avez la boule au ventre tous les matins, dormez mal ou avez mal au dos, ce sont des signaux physiques qui méritent votre attention.


Ces symptômes peuvent être des indicateurs que vous n'êtes pas satisfait de votre situation professionnelle actuelle.


L'importance de la réflexion

Une fois que vous avez identifié ces signaux, qu'ils soient verbaux ou non-verbaux, il est crucial de prendre le temps de la réflexion. Posez-vous des questions pertinentes pour évaluer si votre emploi actuel vous convient.


Cette réflexion peut vous aider à décider si vous devez apporter des changements à votre poste actuel ou envisager une transition professionnelle.


Les relations professionnelles comme indicateur

Les relations que vous entretenez avec vos collègues et supérieurs peuvent également servir de signaux. Si ces relations sont tendues ou exécrables, et que vous ne partagez plus les mêmes valeurs que votre entreprise, il est peut-être temps de changer de travail.


Vous n'avez pas à subir un environnement qui ne vous convient pas pendant de longues périodes.




L'écoute active des signaux, qu'ils soient verbaux ou non-verbaux, ainsi que l'évaluation de vos relations professionnelles, sont des étapes cruciales pour comprendre votre niveau de satisfaction professionnelle. Ces signaux sont des indicateurs qui peuvent vous guider dans votre décision de rester dans votre emploi actuel ou de chercher de nouvelles opportunités.




Les angoisses de la stagnation


La paralysie du statu quo

Lorsque l'on travaille pour le même employeur depuis de nombreuses années, il peut être difficile de franchir le pas pour changer de structure. On peut avoir le sentiment de stagner, de prendre racine sans vraiment s’y retrouver.


Cette stagnation peut engendrer une panique lorsqu'on réalise qu'il est temps de bouger.



Les angoisses psychologiques

Ces angoisses sont particulièrement intenses chez ceux qui sont restés longtemps dans la même entreprise. La peur et le manque de mouvement peuvent faire douter ces individus de leur valeur professionnelle.


Ils peuvent se sentir dépassés par leurs propres angoisses, ce qui peut les rendre réticents à envisager une transition professionnelle.



La peur de l'inconnu

« Et si je ne valais plus rien sur le marché du travail ? » Cette question peut hanter l'esprit de ceux qui envisagent de quitter leur emploi actuel. La peur de perdre son employabilité et de ne plus être à la page peut être exacerbée par le manque de confrontation avec le monde extérieur.



Les scénarios du pire

Pour combattre ces angoisses, il peut être utile de se confronter à la peur en envisageant le pire scénario possible. Par exemple, que feriez-vous si votre prise de poste dans une nouvelle entreprise se passait mal ?


Avoir un plan de secours peut aider à faire reculer la peur et à réduire la pression.



Le défi de la vente de soi

Lorsqu'on n'a pas été sur le marché du travail depuis longtemps, la crainte de ne pas savoir se vendre peut être un obstacle majeur.


On peut douter de ses compétences et de son habileté à convaincre lors d'entretiens d'embauche.



Conseils pratiques

Pour surmonter ces angoisses, il est recommandé de se confronter très concrètement aux exigences du monde du travail avant de procéder à tout changement de travail. Cela peut impliquer de passer des entretiens de réseau, de faire circuler son CV, et même de contacter des chasseurs de tête ou des cabinets de recrutement.




La quête de sens et de réalisation : un chemin vers la reconversion professionnelle


Le questionnement initial

Si vous vous trouvez dans une situation où votre métier actuel ne vous apporte plus de satisfaction, il est crucial de vous poser des questions fondamentales. « Que m'apporte mon métier aujourd'hui ? »


Si cette question ne suscite pas de réponses enthousiasmantes, il est probable que votre réalisation personnelle se trouve ailleurs. Vous pourriez être plus épanoui dans un projet qui a du sens pour vous.


Ce questionnement est la première étape vers une éventuelle reconversion professionnelle.



Le rôle du bilan de compétences

Un bilan de compétences est souvent la première étape formelle dans toute démarche de reconversion professionnelle. Ce bilan vous permet de faire un point sur vos aptitudes et compétences, tant personnelles que professionnelles.


Avec l'aide d'un consultant ou d'un coach, vous allez procéder à un véritable travail sur vous-même. Durant plusieurs séances, vous allez déterminer vos besoins, vos envies, mais aussi faire un récapitulatif de toutes vos compétences depuis que vous êtes entré dans la vie active.



Évaluation du marché et consultation des professionnels

Avant de prendre une décision, il est essentiel d'évaluer le marché de l'emploi dans le secteur qui vous intéresse.


Vous pouvez commencer par dresser une liste des secteurs qui recrutent, faire un état des lieux des entreprises qui vous intéressent, et cibler les zones géographiques où des postes sont à pourvoir.



Les options de formation

Pour mener à bien une reconversion professionnelle, plusieurs options de formation s'offrent à vous. Vous pouvez envisager la reprise d'études, qui bien que difficile à envisager une fois dans la vie professionnelle, reste une voie sûre pour acquérir de nouvelles compétences.


Vous pouvez également utiliser votre compte personnel de formation pour financer une formation adaptée à vos nouveaux projets.



Anticiper et agir

Il est crucial de prévoir et d'agir en conséquence. Vous devez évaluer vos idées et choisir les orientations à donner à votre reconversion. Il peut y avoir des obstacles dans une démarche de reconversion, mais il est important de garder à l'esprit qu'il existe toujours des alternatives.


La quête de sens et de réalisation dans votre vie professionnelle peut très bien vous mener vers une reconversion réussie, à condition de suivre une démarche réfléchie et structurée.




Évaluation des compétences et des aspirations : un exercice d'introspection et de projection


L'évaluation des compétences et des aspirations est une étape cruciale dans toute transition professionnelle. Elle vous permet de faire un état des lieux de vos compétences actuelles, de vos qualités et de vos aspirations pour l'avenir.


Ce processus d'évaluation est souvent le point de départ pour envisager un changement de carrière ou une évolution professionnelle.


Les composantes de l'évaluation

L'évaluation des compétences ne se limite pas à vos expériences professionnelles antérieures ou à votre parcours de formation. Elle englobe également vos loisirs et vos centres d'intérêt. Vos compétences peuvent être classées en plusieurs catégories :

  1. Compétences techniques : liées à votre domaine d'activité (rédaction de rapports, mise en œuvre de procédures, maîtrise d'un outil, etc.).

  2. Soft skills : compétences humaines telles que la capacité à travailler en équipe, la gestion du stress, etc.

  3. Qualités personnelles : traits de caractère qui peuvent être utiles dans le cadre professionnel, comme être réactif, curieux ou créatif2.

Le bilan de compétences

Un bilan de compétences auprès d'un professionnel peut vous aider à clarifier vos compétences et à évaluer leur adéquation avec votre projet de changement de travail. Ce bilan peut également vous aider à identifier les compétences transversales que vous avez pu développer, qui mêlent la technique et le management, comme la gestion de projets ou l'organisation d'événements.


Évaluer les aspirations

Vos aspirations sont tout aussi importantes que vos compétences. Posez-vous des questions comme : "Que désirez-vous de différent que ce que vous avez aujourd'hui ?" ou "Que pourrait-il se passer si vous restiez encore dans votre entreprise un an, deux ans, cinq ans de plus ?" Écouter vos réponses à ces questions peut vous aider à évaluer vos aspirations et à prendre des décisions éclairées.


Évaluation du marché de l'emploi

Avant de prendre une décision, il est essentiel d'évaluer le marché de l'emploi dans le secteur qui vous intéresse. Vérifiez la présence d'offres d'emploi auxquelles vous pourriez postuler. Cela vous permettra d'avoir une vision objective de ce qui vous attend et de vérifier que vous ne vous engagez pas dans une impasse.


Établir un plan d'action

Une fois que vous avez une idée claire de vos compétences et de vos aspirations, l'étape suivante consiste à établir un plan d'action. Posez-vous des questions sur les contraintes potentielles à votre reconversion, les opportunités géographiques, et les besoins en termes de formation ou de financement.


L'évaluation des compétences et des aspirations est un exercice complexe mais nécessaire. Elle vous permet de vous positionner de manière réaliste et ambitieuse dans le cadre de votre transition professionnelle.




Les options de reconversion : le chemin vers l'auto-entrepreneuriat


Si l'idée de monter votre propre entreprise vous séduit, le statut d'auto-entrepreneur peut être une option particulièrement attrayante. Ce statut offre une grande flexibilité et permet de démarrer une activité avec un minimum de contraintes administratives. Il est particulièrement adapté si vous avez une idée de projet bien définie, un budget adapté et un réseau professionnel solide pour vous soutenir.



Flexibilité et compatibilité

L'un des avantages majeurs du statut d'auto-entrepreneur est sa flexibilité. Si vous souhaitez conserver un filet de sécurité, ce statut peut être compatible avec une activité salariée. Ainsi, vous pouvez maintenir votre emploi actuel tout en vous lançant dans une nouvelle aventure entrepreneuriale. Il suffit de veiller à ne pas consacrer de temps à votre auto-entreprise pendant vos heures de travail salarié.



Aides et accompagnement

Lorsqu'il s'agit de créer une entreprise, certaines régions proposent diverses aides pour les porteurs de projet. Ces aides peuvent inclure des financements pour l'implantation et l'embauche, des locaux et un accompagnement par des professionnels. Dans certaines régions, un dispositif global mutualise les ressources du Conseil régional, des Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI), et des pépinières d'entreprises, offrant ainsi un accompagnement personnalisé.



Conseils pratiques

Si vous êtes en poste depuis longtemps et que la peur du changement vous paralyse, il peut être utile de consulter un conseiller de Pôle emploi. Ce dernier pourra vous orienter vers les bons interlocuteurs et vous aider à surmonter vos appréhensions.


Le moment décisif

En fin de compte, la décision de se lancer dans l'auto-entrepreneuriat vous appartient. Seul vous pouvez déterminer quand le moment sera venu de changer de travail et quelle carrière est la plus adaptée à vos aspirations.


Ce parcours vers l'auto-entrepreneuriat est semé d'opportunités mais aussi de défis. Il nécessite une préparation minutieuse, un bon réseau et une volonté inébranlable de réussir.




La transition professionnelle est un voyage complexe qui nécessite une écoute attentive des signaux, une évaluation rigoureuse des compétences et des aspirations, ainsi qu'une exploration des options de reconversion.


Les signaux, qu'ils soient verbaux ou non-verbaux, servent de boussole pour évaluer votre bien-être au travail. Ils sont souvent les premiers indicateurs que quelque chose doit changer.


Les angoisses liées à la stagnation professionnelle, notamment la peur de l'inconnu et le doute sur sa propre valeur, sont des obstacles qu'il faut savoir surmonter. Des outils comme le bilan de compétences, les conseils pratiques et même la confrontation à des scénarios du pire peuvent aider à dissiper ces angoisses.


La quête de sens et de réalisation personnelle est souvent le moteur d'une reconversion réussie. Cette quête commence par un questionnement profond sur ce que vous attendez de votre vie professionnelle et comment vous pouvez l'aligner avec vos compétences et aspirations.


L'évaluation des compétences et des aspirations est une étape cruciale qui permet de faire un état des lieux objectif de votre situation professionnelle. Elle sert de fondement à l'élaboration d'un plan d'action réaliste et ambitieux.


Enfin, si l'entrepreneuriat vous attire, le statut d'auto-entrepreneur offre une voie flexible et moins contraignante pour tester votre projet tout en conservant un filet de sécurité.


Ainsi, la transition professionnelle est un exercice d'introspection et de projection qui demande du courage, de la réflexion et une planification soignée avant de s'engager dans une démarche de changement aux impacts importants pour votre vie professionnelle et personnelle.


Aller plus loin :





9 vues

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page