top of page
  • Photo du rédacteurRH Talents

Le sport en entreprise: un vecteur sous-exploité de bien-être et de cohésion


sport en entreprise

Faits marquants:


  1. Seuls 16% des Français pratiquent une activité physique dans le cadre professionnel malgré les bénéfices reconnus sur la cohésion d'équipe et le bien-être des salariés.

  2. La mise en place de dispositifs sportifs en entreprise est freinée par la difficulté d'installation d'infrastructures et le coût, avec seulement un tiers des entreprises offrant cette possibilité.

  3. La majorité des entreprises et des collectivités reconnaissent l'importance de l'activité physique au travail, mais la concrétisation reste limitée à 35% d'entre elles.


Une mobilisation nécessaire mais insuffisante


La Fédération française du sport en entreprise révèle que la pratique sportive au sein des entreprises françaises reste marginale, avec seulement 16% des actifs concernés.


Cette situation survient malgré la reconnaissance par près de 90% des entreprises des vertus de l'activité physique sur la dynamique de groupe et le bien-être individuel.


Une étude récente de Decathlon souligne l'adhésion massive des dirigeants et des salariés à l'idée du sport en entreprise, mais pointe du doigt les obstacles logistiques et financiers à son déploiement effectif.


Des bienfaits unanimement reconnus


Les bénéfices de l'intégration du sport en milieu professionnel sont indéniables.


Selon Gatien Letartre, CEO de TrainMe Groupe Decathlon, les retours d'expérience d'entreprises ayant franchi le pas révèlent une amélioration notable de la cohésion interne et une baisse de l'absentéisme.


D'après les données collectées, l'introduction d'activités physiques contribue à l'attraction et à la rétention des talents, tout en renforçant l'image de marque de l'employeur.


Obstacles et solutions envisagées


La principale réticence à l'adoption plus large du sport en entreprise réside dans les défis liés à l'aménagement d'espaces dédiés et au financement de ces initiatives.


Néanmoins, l'année des Jeux Olympiques de Paris 2024 apparaît comme une opportunité unique d'accélérer le mouvement, incitant à une réflexion approfondie sur les modèles de financement et de gestion des activités physiques en entreprise.


Des efforts de sensibilisation et de communication sont également nécessaires pour surmonter la résistance culturelle et encourager une participation plus large.




La promotion du sport en entreprise est au carrefour des enjeux de santé publique, de performance économique et de qualité de vie au travail. Malgré un consensus sur ses avantages, le chemin vers une intégration effective est semé d'embûches. Les acteurs économiques et institutionnels sont donc invités à redoubler d'efforts pour lever les barrières existantes, dans un esprit de collaboration et d'innovation.




Sources / Aller plus loin :

4 vues
bottom of page