top of page
  • Photo du rédacteurRH Talents

Travailler moins pour vivre plus


Nouveau rapport au travail : travailler moins pour vivre plus

Evolution du rapport au travail en France


Une récente étude de l'Ifop pour la Fondation Jean Jaurès révèle une évolution significative du rapport des Français au travail. En 2023, 61 % des salariés préfèrent moins gagner pour disposer de plus de temps libre, contre 38 % en 2008. Cette tendance s'inscrit dans un contexte où le travail, bien que considéré comme important (84 % des salariés), perd sa place centrale dans la vie des individus, avec seulement 21 % le jugeant "très important".


Les conditions de travail, en dégradation selon le baromètre de Vivavoice, accentuent cette évolution. La détérioration des liens humains et du sens au travail contribue à une remise en question de la "valeur travail" promue par le gouvernement.


Impact de la crise sanitaire


Le confinement et la crise sanitaire ont accéléré ce changement de perspective. Selon le sociologue Marc Loriol, la pandémie a agi comme un révélateur, incitant de nombreux individus à réévaluer leur rapport au travail. La recherche d’un équilibre entre implication professionnelle et vie personnelle devient prépondérante. Les salariés aspirent désormais à une meilleure reconnaissance et à un travail ayant du sens.


Désacralisation et recherche de sens


Flora Baumlin de l'Ifop souligne une "désacralisation du rapport au travail". Les aspirations traditionnelles à la réussite par le travail reculent au profit d’une quête de sens et d'équilibre. Les entreprises sont ainsi poussées à repenser leurs cultures de management et leurs espaces de travail.


Nouvelles attentes des salariés


Les salariés d'aujourd'hui, tout en restant impliqués, ressentent un manque de reconnaissance et une perte de sens dans leur travail. Ce phénomène conduit à un contrat social dégradé et à une quête de rééquilibrage dans le rapport au travail.


Perspectives pour les entreprises


Les entreprises doivent répondre à ces nouvelles attentes. Comme l'indique une étude de BetterUp, les employés prêts à sacrifier une part de leurs revenus pour un travail gratifiant sont nombreux. Un travail enrichissant se traduit par une plus grande implication, une satisfaction accrue et une moindre propension à la démission.


Vers un nouveau contrat de travail


Le contrat de travail traditionnel évolue vers un modèle où le travail gratifiant et porteur de sens devient une attente fondamentale. Les organisations doivent s'adapter à cette nouvelle réalité pour attirer et fidéliser les talents.



Sources Aller plus loin :

1 vue
bottom of page