top of page
  • Photo du rédacteurRH Talents

Le principe de loyauté en entreprise


loyauté entreprise

L'obligation de loyauté en droit du travail


La notion de loyauté dans le cadre professionnel s'articule autour d'un sentiment d'appartenance et d'engagement envers l'entreprise. En droit, cette notion se traduit par une obligation de probité et de bonne foi, inhérente au contrat de travail. En France, le Code civil, à travers son article 1171, et le Code du travail, notamment l'article L. 1222-1, encadrent cette notion en stipulant que les contrats doivent être exécutés de bonne foi.


Définition et portée de l'obligation de loyauté


L'obligation de loyauté, qui s'impose à tout salarié, englobe le devoir de fidélité, de non-concurrence et de confidentialité. Cette obligation ne nécessite pas d'être expressément mentionnée dans le contrat de travail pour être effective. Elle découle de l'exigence de bonne foi dans l'exécution du contrat. Il est important de noter que des clauses spécifiques telles que l'exclusivité ou la non-concurrence doivent, en revanche, être clairement stipulées dans le contrat.


Les implications de l'obligation de loyauté


L'obligation de loyauté engendre diverses responsabilités pour le salarié, y compris après la fin de son contrat de travail, notamment si une clause de non-concurrence est incluse. Cette clause limite la capacité du salarié à travailler pour un concurrent après la cessation du contrat, sous réserve d'indemnisation. Par ailleurs, une clause d'exclusivité empêche le salarié d'exercer une activité concurrente pendant son contrat.


L'obligation de loyauté et la création d'entreprise


Les salariés qui envisagent de créer leur propre entreprise doivent respecter leur obligation de loyauté, veillant à ne pas entrer en concurrence directe avec leur employeur. Cela reste valable même après la fin du contrat de travail, en fonction des clauses spécifiques éventuelles.


Conséquences d'un manquement à l'obligation de loyauté


Un manquement à cette obligation peut entraîner des sanctions disciplinaires sévères, telles que le licenciement pour faute grave. De plus, le salarié peut être tenu responsable des dommages causés à l'employeur et faire l'objet de poursuites pénales, notamment en cas de divulgation d'informations confidentielles.


FAQ : Clarifications autour de l'obligation de loyauté


Il est essentiel de différencier l'obligation de loyauté, le devoir de non-concurrence et la clause d'exclusivité. L'obligation de loyauté est inhérente au contrat de travail et dure le temps de son exécution. Le devoir de non-concurrence, lui, doit être stipulé dans le contrat et s'applique après sa fin, tandis que la clause d'exclusivité concerne l'exercice d'autres activités professionnelles pendant la durée du contrat.



L'obligation de loyauté est un pilier fondamental du droit du travail, imposant une conduite éthique et responsable aux salariés, tant pendant la durée de leur contrat qu'après sa fin dans certaines conditions. Le respect de cette obligation est crucial pour maintenir une relation de confiance et de bonne foi entre employeurs et salariés.


Sources - Aller plus loin :


5 vues

Posts similaires

Voir tout
bottom of page