top of page

Annonces d'emploi fantômes


emploi fantôme

Faits marquants


  1. Présence accrue d'annonces d'emploi fantômes : Des offres en ligne qui ne sont pas destinées à être pourvues, souvent pour donner l'impression d'une croissance d'entreprise ou pour constituer un vivier de candidats.

  2. Différenciation entre les annonces fantômes et les escroqueries : Importance de reconnaître les différences pour éviter les pièges lors de la recherche d'emploi.

  3. Conseils pour éviter les annonces fantômes : Vérifier la durée de publication de l'annonce et privilégier les candidatures directes sur les sites des entreprises.


Emplois fantômes : une stratégie d'entreprise en question


Les annonces fantômes, présentes sur les sites d'emploi, posent un problème croissant pour les chercheurs d'emploi. Ces offres, qui restent en ligne sans être pourvues, suscitent des interrogations quant aux motivations des entreprises. Selon une enquête de Clarify Capital, 68 % des cadres interrogés ont constaté des offres actives pendant plus de 30 jours. Ces annonces peuvent servir plusieurs objectifs : donner l'impression d'une entreprise en pleine croissance, motiver les employés actuels, ou maintenir un vivier de candidats pour des postes à forte rotation.


Distinction entre annonces fantômes et escroqueries


Il est essentiel de distinguer les annonces fantômes des escroqueries. Les escroqueries, souvent présentes sur des sites comme Indeed et LinkedIn, impliquent généralement une demande de paiement initial de la part des candidats. Les annonces fantômes, quant à elles, ne sont pas destinées à aboutir à un recrutement réel mais restent actives pour diverses raisons stratégiques d'entreprise.


Conseils pour les chercheurs d'emploi


Les experts conseillent aux candidats d'être vigilants quant à la durée de publication des annonces. Les offres ouvertes depuis longtemps sont susceptibles d'être des emplois fantômes. De plus, postuler directement sur le site web de l'entreprise peut réduire les risques de tomber dans ces pièges.



28 vues

Comments


bottom of page