top of page
  • Photo du rédacteurRH Talents

Augmentation des tarifs des mutuelles en 2024 : un défi pour le pouvoir d'achat


Augmentation significative des tarifs des mutuelles en 2024 : un défi pour le pouvoir d'achat

Contexte d'augmentation et réactions gouvernementales


En 2024, les cotisations des mutuelles santé connaîtront une hausse notable, oscillant entre 8% et 12%. Cette augmentation, la plus élevée jamais enregistrée, est attribuée à plusieurs facteurs. D'une part, le vieillissement de la population et, d'autre part, le transfert de charges de l'Assurance maladie vers les complémentaires, notamment pour les soins dentaires, dont le remboursement par la Sécurité sociale a été réduit à 60%. Face à cette situation, le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a qualifié ces hausses d'"inacceptables", tout en reconnaissant son pouvoir limité sur le sujet.


Détails et implications des augmentations


Les augmentations varient selon les types de contrats : 7,3% pour les contrats individuels, 9,9% pour les contrats collectifs obligatoires, et 7,7% pour les contrats collectifs facultatifs. Ces chiffres ont été révélés par la Mutualité Française, se basant sur une enquête représentative. Bien que le ministère de la Santé appelle à la modération, les options pour les assurés, particulièrement les salariés, restent limitées en raison de la généralisation des complémentaires santé en entreprise.


Défense des mutuelles et enjeux futurs


Les mutuelles justifient ces hausses par des besoins accrus en soins de santé et par des revalorisations des professions paramédicales. La réforme du "100% santé", visant à réduire le reste à charge sur certaines dépenses médicales, et l'augmentation du ticket modérateur pour les soins dentaires sont également citées comme facteurs contributifs. Malgré ces augmentations, les mutuelles rappellent leur rôle essentiel dans le système de santé français et la nécessité de trouver des leviers d'efficience pour éviter des soins redondants ou inadéquats.


Recommandations pour les assurés


Face à cette hausse, il est conseillé aux assurés de réévaluer leurs besoins en matière de santé et de comparer les offres disponibles. Il est possible de demander des ajustements de contrat ou de changer de mutuelle pour trouver une couverture mieux adaptée à des coûts plus avantageux.


Sources & Aller plus loin :

1 vue
bottom of page